Slideshow Image 14 Slideshow Image 1 Slideshow Image 2 Slideshow Image 3 Slideshow Image 4 Slideshow Image 5 Slideshow Image 6 Slideshow Image 7 Slideshow Image 8 Slideshow Image 9 Slideshow Image 10 Slideshow Image 11
Subscribe to RSS Feed
1 juin 2012
21 h 00 minau23 h 00 min
2 juin 2012
21 h 00 minau23 h 00 min

La Compagnie Théâtre aux Châteaux, de Bruniquel et l’Atelier théâtre de la MJC de Gaillac présenteront, le vendredi 1er et samedi 2 juin,
à 21h. au château de Bruniquel, salle d’apparat :

« Scier ma femme en deux, je peux le faire aussi »
et autres sketches

de Hanokh Levin, mise en scène de Didier Castany
(traduction Laurence Sendrowicz)

Ce spectacle est déconseillé aux enfants de moins de 12 ans.
Entrée : au chapeau, « A vot’ bon coeœur, messieurs, dames ! »

Nous serons heureux de vous y rencontrer et de partager le pot de
l’amitié après le spectacle.
Voir affiche ci-dessous

————————————————

Plus de détails :

L’auteur :

Hanokh Levin est né à Tel-Aviv en décembre 1943, mort prématurément d’un
cancer en août 1999. Il est l’auteur d’une œuvre considérable, plus de
cinquante pièces de théâtre. Levin accède à l’âge d’homme dans l’Israël
des années soixante, une société marquée par de violents conflits qui
s’aggravent après la guerre des Six-Jours. Ce contexte marquera toute
l’œuvre du dramaturge qui utilise la satire pour mettre en garde contre
les conséquences tragiques que risque d’entraîner l’occupation des
territoires conquis par ses concitoyens. Le scandale provoqué par sa
pièce «La reine de la salle de bain», retirée de l’affiche du Théâtre
Caméri de Tel-Aviv, lui confère cependant la notoriété.

Les 13 sketches qui constituent notre spectacle nous emportent dans le
tourbillon survolté d’une désillusion jubilatoire, toujours plus loin
dans l’irrévérence décalée. L’écriture fulgurante de Levin atteint, dans
ces formes courtes, une force et un humour rares. Comment ne pas nous
reconnaître dans le miroir, terrible et drôle, que nous tend cet auteur
qui ébranle nos idées reçues, cet auteur à la voix si puissante et si
humaine ?

Le metteur en scène:

«J’ai pensé, dès les premières répétitions, que la modernité de ce
théâtre permettait et demandait une utilisation de l’espace scénique non
conventionnelle. De même le rapport comédiens / public est traité de
façon particulière. Enfin, nous avons œuvré pour obtenir un rythme
soutenu durant tout le spectacle où les sketches s’enchaînent très
rapidement, dans l’urgence.»

Archives

Inscription fil info

ChargementChargement